Le Seigneur des Anneaux RPG : L'Âge des Héros

    Convocation par le grand maître

    Partagez

    Dar'Rekan

    Masculin Date d'inscription : 29/10/2014
    Messages : 12

    Feuille de personnage
    Pièces: 1075 PO
    Équipement:
    Armée recrutée:

    Convocation par le grand maître

    Message par Dar'Rekan le Sam 1 Nov - 18:02

    Convocation par le grand maître

    Dar'Rekan & Sauron Le Grand


    Les bruits de pioches et de marteau se font entendre au loin tandis qu'un homme vêtu de noir se dirige vers une tour en reconstruction. Sur un sentier poussiéreux et noir, il marche d'un air déterminé. Le vent apportant l'odeur des centres de la montagne du destin qui est à nouveau en activité. Par ses yeux noirs, il ne regarde pas les différents orcs qui s'attèle à droite et à gauche pour fabriquer leurs armes. Une frénésie guerrière sera bientôt réveillée quand le maître annoncera qu'il est l'heure d'envahir les peuples libres de la terre du milieu. Mais cette heure n'est pas encore arrivée, pour le moment, il a été convoquer à Barad Dûr et il doit se soumettre à l'autorité de ses supérieurs. Il ne sait pas encore ce qui l'attend mais il avance d'un pas confiant. Après tout il a toujours cru en lui et il sait qu'il en tuera encore beaucoup pour arriver à accomplir son rêve. Rêve qui n'est autre que de diriger les armées du mordor et détruire la Cité blanche. Cette maudite cité qui à menacer bien des fois sa ville natale. Ceux qui se prétendent les vrais numénoréens ne sont que des usurpateurs! Mais il doit rester concentrer si il ne veut pas finir comme ceux dont il à ôter la vie récemment. Alors qu'il avance et passe par le portail de Barad Dûr, il constate de nombreux engins de torture dans la cour. Certains lui sont inconnu mais il peut encore remarqué que du sang frais coule sur d'autre. S'approchant d'un, il le touche du bout des doigts et le met à sa langue. Il est encore frais.

    *Peut être du sang d'homme, qui sait*

    Après tout ce n'est pas tellement important,il regarde l'entrée de la tour tandis que des gardes Orcs le regard avec un air de dédain. Quelle sinistre engeances qui ne sert que de chair à canon, cependant il n'est encore qu'un simple soldat et il ne peut pas dire tout haut ce qu'il pense...Du moins pour le moment. Car il désire plus que tout monter en grade et le fait qu'il soit appeler à Barad dûr peut être un bon signe pour une future promotion. Sachant qu'il doit être à présent très prudent, il s'avance devant les deux gardes regardant leurs armures qui montre que ce sont des orcs qui ont combattu un grand nombre de fois. Il est pourtant rare pour cette engeance de combattre sans mourir mais c'est le cas pour ces deux créatures. Les yeux jaunes des gardes se posent sur la silhouette noir et leurs hallebardes grossières menacent très rapidement le Numénoréen noir qui s'arrêtent sans sortir ses lames car il sait qu'il n'est pas venu pour se battre.

    Qu'est ce que tu veux vermisseaux?

    Le regard bleuté de Dar se fixent sur les yeux jaune de son interlocuteur. Lui qui à traversé le désert profond, massacré les siens et il le traite de vermisseaux? Mais la colère dans cette situation ne serait pas la meilleure conseillère. Mais il sait que si un jour il recroise cet orc sur le champs de bataille, il risquera peut être de se prendre une épée dans le dos...Voir deux. C'est comme cela que marche Dar, il est peut être quelqu'un d'intelligent mais sa fierté de Numénoréen n'est pas à remettre en question. Il ne s'incline pas devant les gardes, restant à bonne distance des armes qui le menace.

    J'ai été convoqué par le grand maître, je suis Dar'Rekan.

    Un silence vient alors s'installer. Comme empli de doute sur ce qu'il doit faire, l'orc remonte légèrement son hallebarde tandis que Dar'Rekan savoure ce doute avec délice. Après un moment, les deux armes se relèvent et il a l'autorisation de rentrer. Le Numénoréen prenant bien son temps rentre dans la tour qui est devenue sainte pour son peuple. C'est ici que réside le grand maître, celui qui a dans ses mains le destin d'Umbar et de toute les autres tribus d'Haradrims et d'Orientaux. Oui c'est ici que l'avenir de la terre du milieu va se décider, il le sent au profond de lui. Il reste pendant quelque seconde au milieu du hall d'entrée, fermant les yeux pour ressentir toute cette puissance occulte qui émane de cette tour. En tant que Numénoréen noir, il ne peut pas rester indifférent devant tant de puissance mais c'est alors qu'un orc lui fait signe de le suivre et il commence à monter d'interminable marche faire dans un marbre aussi noir que son cœur. Plus il monte, plus il sent la puissance l'entourer ce qui le fait s'arrêter quelques secondes pour reprendre sa raison car cette puissance est si grande qu'elle menace de l'enivrer à jamais. Est-cela de devenir un fidèle officier du grand œil? Est-on enivré au point de ne plus être soit même et de n'être qu'une marionnette à son service? Non pas lui. Il est le sert de lui même et il n'a pas besoin de sort ou de magie pour vouloir servir le maître de l'unique. Puis il arrive devant une porte noir et l'orc le pousse violemment ce qui le fait passer la porte pour se retrouver devant une sorte de trône où il se met automatiquement à genou. Une sombre silhouette s'y trouve mais la puissance est telle qu'il a du mal à se relever. Est ce lui ? Le vrai seigneur de ces terres? Ou un de ses Nazgul qui vient à nouveau le tester comme la fois où il avait assassiné son père et sa sœur?

    *Non, cette puissance, ça ne peut être que lui*

    Maître, je suis venu comme vous l'aviez demander.

    Dit-il en baissant la tête toujours un genou à terre. Tandis qu'il sent la légère douleur dans son dos, il se demanda pourquoi cet honneur ou est ce parce qu'il a tué quelques supérieurs orcs qui avaient osé dénigré son peuple? Dans tout les cas il saurait quoi dire, c'était un Numénoréen noir après tout!



      La date/heure actuelle est Sam 25 Fév - 21:24