Le Seigneur des Anneaux RPG : L'Âge des Héros

    Chevauchée jusqu'à Dol Guldur (RP Voyage)

    Partagez

    Moloch le Cruel

    Masculin Date d'inscription : 06/10/2014
    Messages : 56

    Feuille de personnage
    Pièces: 4 860 PO
    Équipement:
    Armée recrutée:

    Chevauchée jusqu'à Dol Guldur (RP Voyage)

    Message par Moloch le Cruel le Ven 31 Oct - 19:52

    Le départ de Minas Morgul s'était déroulé sans encombre, encadré par une petite escorte de piquiers gobelins jusqu'à la fin de la Vallée de Morgul, les chevaucheurs avaient ensuite rejoins les terres de l'ouest et remonter vers le nord afin de rallier Dol Guldur, la terrifiante Colline de la Sorcellerie.

    Assis près du feu de camp, Moloch écoutait son crépitement et le hurlement du vent qui balayait les nuits dans la toundra.. Lui et les quinze chevaucheurs de Wargs qui l'accompagnait avaient montés un campement de fortune, en retrait de la route afin de ne pas éveiller la curiosité de gardes ou de voyageurs mal intentionnés vis-à-vis des forces de Sauron, mais pas trop éloignés pour ne pas craindre les sanglantes visites nocturnes des nombreuses créatures peuplant la Terre du Milieu, même si au final, les Wargs représentaient un véritables rempart face aux potentiels créatures hostiles. Voyager en ces terres n'était pas de tout repos et sans danger, il n'était pas rare de trouver des campements d'éclaireurs leur ayant servis de dernière demeure. En ces temps difficiles, la prudence était encore de mise.

    Gôrok sortit de l'obscurité, s'approchant de la lueur du feu. Il revenait d'une chasse peu fructueuse : quelques lapins, des baies trouvées ça et là. Ca suffirait. Une fois le faible repas partagé en silence, ils discutèrent un peu. Tous étaient pressés d'arriver. Moloch appréciait ce genre de missions, mais savait également qu'il n'avait pas droit à l'erreur, il savait que le Seigneur des Ténèbres n'était pas patient et savait que si il osait remettre en question les intentions de celui-ci...il s'en ferait raccourcir d'une tête pour la peine. Mais, d'un point de vue plus réjouissant, Moloch n'ignorait pas que c'était justement dans ce genre de mission qu'il pouvait se démarquer des masses et s'élever au dessus de ses semblables aux yeux des hauts-gradés. Dol Guldur s'avérait être une sorte de seconde capitale, avec l'Angmar bien-sûr, du territoire du Maître en dehors du Mordor. Elle était vitale pour les plans de Sauron dans l'Eregion...Moloch avait également entendu parler de Khamûl, celui que l'on surnommait l'Ombre de l'Orient. Il était le second du Roi-Sorcier d'Angmar, un Nazgûl plus puissant que les autres et qui avait su s'élever au dessus de ses confrères pour au final obtenir cette place plus qu'alléchante. Moloch s'en inspirait indirectement d'une certaine façon...

    Ces pensées finirent par le mener à Gaerag, son ancien capitaine qu'il avait trahit pour prendre sa place. Aucun regrets, ni remords, juste une expression satisfaite vint à son esprit lorsqu'il y repensa. Cette histoire faisait désormais partie de la légende de: "L'Orque Pâle montant un Warg Blanc". D'ailleurs, Moloch appréciait grandement cette réputation qu'il avait acquis de par ses actes. Cette appellation faisait, bien-sûr, référence à Azog le Profanateur, antique Roi de la Moria qui avait vaincu les Nains et combattu les royaumes du Nord. Possédant, comme l'avait mentionné Morgomir, "du sang des Grands Orques de Gundabad", Moloch s'était largement renseigné sur ces origines et tentait, du mieux qu'il le pouvait, de surpasser ses "ancêtres" et ses actuels congénères toujours aussi redoutés dans le royaume du Roi-Gobelin.

    Chassant ses pensées, Moloch se redressa, salua ses soldats et se coucha dans sa tente individuelle, dressée à l'aide de branches mortes et de peaux de bêtes.

    La nuit fut courte. Le froid, les bruits des Wargs méfiants et surtout les songes de Moloch l'empêchèrent de dormir sereinement. Dès que les premières lueurs du jour gagnèrent le ciel, les orques démontèrent leur camp, éteignirent leur feu et repartirent, ne laissant derrière eux qu'un feu mort, quelques restes de viande et une offrande à Morgoth (qui serviraient de point de repères à la deuxième équipe de Chevaucheurs qui les suivaient d'un pas plus lent). Ils reprirent alors la route après avoir remis leurs armures. Moloch portait son armure lourde orque tandis que la quinzaine de guerriers qui l'accompagnait avait revêtu une armure plus légère. Les Chevaucheurs de Wargs étaient connus pour leur mobilité et leur rapidité extrème , de lourdes armures seraient la pire chose à leur mettre...

    Faisant signe à Krov, son Warg de Glace, qu'il pouvait à nouveau s'avancer vers le nord, Moloch inspecta d'un rapide coup d'oeil ses troupes, elles suivaient au même rythme.

    Les Wargs étaient des montures fortement agréable à chevaucher, leur polyvalence était impressionnante et cette sensation de vitesse contrôlée ne pouvait que rassurer leurs cavaliers, contrairement à un cheval qui s'avérait être plus imprévisible. Il ne restait plus qu'une petite colline qui séparait les Orques de la Forêt Noire...Moloch gravit celle-ci, toujours suivit par ses "hommes" et se réjouit de voir enfin...la Forêt Noire.


    -46 lignes sous Open Office.

      La date/heure actuelle est Sam 25 Fév - 21:23