Le Seigneur des Anneaux RPG : L'Âge des Héros

    Le Roi des Sylvains à Dale

    Partagez
    avatar
    Thranduil Vertefeuille

    Masculin Date de naissance : 23/06/1997
    Date d'inscription : 29/09/2014
    Age : 20
    Messages : 391
    Localisation : La Forêt-Noire

    Feuille de personnage
    Pièces: 1100 PO's
    Équipement:
    Armée recrutée:

    Le Roi des Sylvains à Dale

    Message par Thranduil Vertefeuille le Ven 31 Oct - 6:17

    Le cortège du Roi de la Forêt-Noire arriva à Dale. Un éclaireur était venu prévenir les gardes de son arrivée et avait convenue avec eux que seulement une vingtaine de cavaliers pénétrerait avec le Roi dans la ville. Des mesures de précautions qui ne choquèrent pas le moins du monde Thranduil. Qui avait envie de se retrouver avec une armée dans sa ville ? Sans doute personne de sain d'esprit. Les murs de pierre de la ville était du blancheur éclatante. C'était une pierre de qualité venue tout droit du Royaume d'Erebor. Royaume à qui l'Elfe venait de rendre visite quelques heures plus tôt. Ses murs haut de huit mètres donnait à la ville fière allure. Cela faisait aussi réfléchir les ennemis à deux fois avant de s'en prendre à cette formidable cité et à ses habitants. Sur la route entre le Royaume Sous-la-Montagne et Dale, le Roi elfe avait croisé de nombreux marchands nains et hommes de toutes les cultures possible à trouver en Terre du Milieu. Sa troupe et lui n'était pas passé inaperçus et déjà on entendait les murmures des Hommes de Dale à l'entrée de la ville parlant de l'arrivée de Thranduil, Roi des Elfes de la Forêt-Noire et ami des Hommes de Dale qu'il avait protégé de Smaug lors du retour des Nains d'Erebor. Cette cité maintenant resplendissante se préparait à l'accueillir. Les parois abruptes sur lesquelles Dale était construite donnait l'impression que cette ville s'élevait dans le ciel. Une vision plaisante pour un Elfe. Arrivant de l'Ouest, la garde et le Roi se trouvèrent face au pont-levis de la ville qui s'abaissa.

    Traversant la rivière avec une vingtaine de ses soldats Thranduil avait ordonné aux autres de se restaurer et de monter un campement car il ne repartirait sans doute que le lendemain. Il se faisait tard et le soleil déjà commençait à disparaître derrière la ville. On ne su pas trop pourquoi, mais le Roi demanda à son commandant qui à la base devait rester avec les autres soldats à l'extérieur de venir avec lui rencontrer le Roi Brand de Dale. Celui-ci s'exécuta et vint se placer derrière son suzerain pour mener la garde. Déjà un Homme arriva à cheval au galop et s'arrêta devant Thranduil en lui faisant une révérence tout en restant en selle. Il lui annonça ceci :

    « Roi Thranduil de Vert-Bois, mon souverain le Roi Brand de Dale vous souhaite la bienvenue dans sa belle cité, le peuple se joint à lui et vous transmet ses sentiments de respect les plus sincères. Je vous mènerai si vous le voulez bien auprès de mon Roi. Nous pourrions sinon faire un tour de la cité avant de rendre visite au Roi. Il y a en ce moment des marchands de vin du Dorwinion dans le sud de la cité, ils produisent des vins exquis dont nous savons que Votre Majesté apprécie la douceur. »

    Beren, l'élan de Thranduil vint se placer face à la monture de l'émissaire, la monture de celui-ci baissa la tête devant le cef par soumission. Beren, n'était pas un élan comme les autres, il était la monture du Roi de la Forêt-Noire et cela le cheval de l'émissaire pouvait le ressentir. Un Homme aux cheveux bruns, ayant des yeux sombres et une barbe bien taillé. Il semblait sûr de lui mais avait une attitude respectueuse envers le Roi des Elfes Sylvestres. Thranduil bien qu'il aimait les douceurs de la vie, n'était pas du genre à faire passer son plaisir personnel avant les affaires d'Etats. Au contraire, c'était une personne qui s'abandonnait pour combler son peuple. Un Roi dévoué. Thranduil demanda à être mené directement auprès du Roi de Dale. L'Homme ne parut pas le moins du monde surpris connaissant la droiture et la dignité des Elfes de Aradhrynd depuis maintenant quelques années. Thranduil attrapa sa gourde et bu une gorgée d'eau fraîche qu'il apprécia. Le cheval de l'émissaire fit volte-face et se mit au petit trot en direction de l'autre-bout du pont-levis. Deux gardes vinrent se placer devant Thranduil pour ouvrir la voie et deux vinrent se placer juste derrière lui, l'un d'eux était le commandant de la garde. Ce commandant s'appelait Tovaniel. Un elfe bon qui menait cependant ses soldats avec une grande discipline, ce que ceux-ci appréciaient. En effet, dans une armée, la discipline, c'est la survie.

    La troupe suivie l'émissaire à travers les rues de Dale. Les marchands étaient nombreux et l'étalage de produits montrait bien la richesse et la diversité du commerce de cette ville renaissante, on pouvait le dire... De ses cendres. Personne d'autre que les Hommes de Dale était mieux placé pour employer cette expression. Les gens saluaient le Roi Elfe en secouant des mouchoirs ou simplement en secouant la main. Thrandul devait bien avoir qu'il aimait ces bains de foules et que son côté narcissique prenait parfois l'avantage sur son côté froid dans ses moments là. Il ordonna que l'on lance des pièces d'or à la foule pour les remercier de leur accueil. Un geste que ses soldats exécutèrent étonnés de tant de bonté envers un peuple étranger. Tout cela n'était cependant pas juste fait par bonté. L'Elfe savait qu'en faisant un geste pareil envers le peuple de Dale alors il y aurait des bénéfices pour son propre peuple. En effet, si le traitait commercial et l'alliance militaire venait à être signés,  les marchands commerceraient beaucoup plus avec le Royaume des Forêts d'autant plus si ils les pensaient riche à outre-mesure. De plus, si ses soldats devaient se battre aux côtés des Hommes de Dale alors autant que ceux-ci les apprécient, personne n'aimerait que l'on retrouve un Elfe balafré à cause d'une dispute avec l'un de ses alliés. Le Roi de la Forêt-Noire arrivait enfin devant le palais du Roi Brand de Dale. Fait de pierre sa demeure s'élevait bien plus que tous les autres bâtiments de la ville et laissait entrevoir la grandeur de son souverain. Le héraut annonça aux habitants l'identité du visiteur même si chacun savaient très bien de qui il s'agissait. Alors les portes du halls s'ouvrirent et Thranduil y pénétra avec son commandant.
    avatar
    Brand de Dale

    Date d'inscription : 28/09/2014
    Messages : 71

    Feuille de personnage
    Pièces: 4300 PO
    Équipement:
    Armée recrutée:

    Re: Le Roi des Sylvains à Dale

    Message par Brand de Dale le Dim 2 Nov - 23:32

    Il n'est pas rare de voire des elfes dans mon pays. Sur à Esgaroth où les bateliers sylvestre ramène les barils vide afin de les remplir de denrées alimentaires qu'ils ne peuvent produire eux même, comme du blé, du maïs, mais aussi du vin. Oh, le vin viens du Dorwinion, mais c'est aux marchands bardides que les elfes passe leurs commandes. Je me souviens bien des histoire raconté par mon grand-père su la façon dont Thorin-écu-de-Chêne et sa compagnie était arrivé à Esgaroth. J'avais déjà rencontré plusieurs fois le Roi des Elfes mais jamais ainsi. La première fois, c'était pour le couronnement de mon père, j'avais 3 ans. Je me souviens vaguement d'avoir été intimidé par la prestance du roi sylvestre. Tout petit, je l'avais longuement observé sa chevelure d'or, son regard persans et sa couronne de bois.

    BRAND (à 3 ans) - Père, c'est qui l'homme bizarre avec la couronne de bois ?

    BAIN - Le roi sylvestre mon fils, un amis de notre peuple... Tu auras souvent affaire à lui lorsque tu sera Roi.

    BRAND - Dit papa, pourquoi il a de drôle d'oreille pointu ?

    BAIN - Parce qu'il est de la race des elfes...

    Sur ce, je crois, que j'étais venu tirer sur le bas des vêtements du roi sylvestre pour attirer son attention... enfin, j'avais commencer à le faire quand mère me pris pour me mettre au lit... et les questions enfantine que j'allais posé au roi de vert-bois sont restez en suspens... La seconde fois que je le vis, j'avais treize ans et mon père se rendait avec moi, laissant le royaume aux mains de ma mère, à la demeure des elfes afin de consulter leur Roi d'un problème épineux dont je ne me souviens pas... Je n'étais plus aussi intimidé... et contrairement au Roi, pris en taille et en force... et père commençait à me former à la succession des bardides.

    Bien sur, je revis le roi sylvestre à plusieurs reprises, à l'enterrement de mon père, à mon couronnement et je crois me souvenir de l'avoir rencontré à propos de question sombres où je l'avais informé de la venu d'un messager portant la marque de l’œil de feu et posant des questions sur Thorin et Bilbo Baggins, il n'y a pas plus d'une semaine. Sans doute le Roi des elfes avait des nouvelles a me donner, des nouvelles qui ne sauraient attendre, ou peut-être voulait-il revoir les accords commerciaux avec mon peuple ou encore... renouveler les promesses faîtes à mon grand-père... C'était le capitaine Carastin que j'avais envoyé en personne attendre Thranduill à la porte principale de la cité.

    Moi même je l'attendais, au pied des marches de mon palais, mon fils Barde II à ma droite, et ma femme, Elanne à ma gauche. Un peu en retrait, se trouvaient les capitaines Aloïn, Gramli, Amand et Varmin, derrière eux, le long des marches, une vingtaine d'archers de Dale au garde à vous, leur arcs elfiques bien en vue. Au son des clameurs s'approchant :

    BRAND - Le Roi sylvestre est en nos murs. Veuillez vous montrez respectueux envers lui, surtout vous capitaine Aloïn. Oubliez pour un jour, l'éternel rivalité entre elfes et nains.

    ALOÏN - Par ma barde ! Je ferais de mon mieux majesté...

    BRAND - Barde, mon fils, ce sera la deuxième fois que tu verras le roi des elfes. Observe tout, tu en apprendra beaucoup et peu à la fois. Ce que tu verra pourra te servir lorsque tu me succèdera.

    Sur ceux, en cette belle matinée d'automne, le Roi Sylvestre arriva en vu de ceux qui l'attendaient.
    avatar
    Thranduil Vertefeuille

    Masculin Date de naissance : 23/06/1997
    Date d'inscription : 29/09/2014
    Age : 20
    Messages : 391
    Localisation : La Forêt-Noire

    Feuille de personnage
    Pièces: 1100 PO's
    Équipement:
    Armée recrutée:

    Re: Le Roi des Sylvains à Dale

    Message par Thranduil Vertefeuille le Lun 3 Nov - 2:39

    Quand Thranduil arriva devant le palais du Roi Brand, il le trouva sur les marches avec sa femme et son fils. Derrière eux se trouvaient des officiers Bardides et des archers de Dale portant des arcs elfiques venant d'Aradhrynd. Le commandant de la garde royale sylvestre, Tovaniel lança un regard interrogateur à son Roi qui d'un signe de la tête l'approuva. Celui-ci s'avança alors à quelques mètres du Roi de Dale et fit une profonde révérence. Cet Elfe portait une armure argentée, un arc dont les motifs étaient d'une grande finesse. Portant une lame elfique dans un fourreau de cuir sur lequel étaient tissée au fil argenté une prière elfique destinait aux morts. Mesurant environ 1 mètre 95, il dépassait le Roi Brand de quelques centimètres. Le Commandant retira son casque et le mis sous son bras. Les gardes du Roi de la Forêt-Noire pénétrèrent dans la place devant le palais et ils vinrent former une haie entre Brand et Thranduil. La main gauche sur le fourreau de son épée et la main droite tenant leurs arcs droits. Ils avaient des visages inexpressifs comme des statuts et  les mentons relevés. Thranduil s'avança de son pas royal le visage marqué d'un sourire bienveillant, le regard posé sur le Roi de Dale et sa famille. Il s'arrêta devant Brand et fit une légère révérence de la tête montrant son respect. Faisant signe à son commandant de rejoindre les rangs, ce que celui-ci fit immédiatement, il s'exprima ainsi face à Brand :

    « Roi Brand de Dale, vous connaissez sans aucun doute mon identité. Je suis Thranduil, Roi du Royaume Sylvestre et ami de votre ligné depuis de nombreux siècles. Aujourd'hui, je viens vers vous pour demander que nos deux peuples fondent une alliance et se soutiennent économiquement par un pacte commercial. Je vous apporte aussi des nouvelles inquiétantes de la Forêt-Noire. Mes gardes frontières et moi-même avons vu de nombreux Orques près de la Route des Nains et nous les avons entendu parlé du retour de Sauron à Dol-Guldur. Votre peuple est autant en danger que le mien, car vous savez que si mon royaume venait à tomber... Même le Royaume Sous-la-Montagne ne pourrait vous protéger de l'Ombre du Mordor. Nous devons combattre côte-à-côte comme j'ai combattu aux côtés de votre grand-père Bard, le Tueur-de-Dragon. Nous combattrons les créatures de Morgoth, ensemble, une dernière fois... Et nous vaincrons. Mon peuple ne peut laisser les forces du Mordor s'installer à Dol-Guldur... C'est une insulte envers mon peuple et mon père, Oropher, fondateur du Royaume Sylvestre dont la première capitale fut construite sur la colline d'Amon Lanc, où se tient aujourd'hui une forteresse de Sauron. »

    Espérant que sa demande ne sonnerait pas dans l'oreille d'un sourd. Il était presque sûr que Brand, dont la sagesse était presque sans égale chez les Hommes, accepterait de combattre à ses côtés. Thranduil Vertefeuille, savait que le destin de tout son peuple et de celui de Brand. Alors il sortit une chaine d'argent à laquelle était suspendu une émeraude... Si verte... Si pure... Cet émeraude provenait du Collier de Girion, ancêtre de Brand qui en comptait cinq cents aussi pures. Le Roi des Elfes de Vert-Bois espérait que cet émeraude rappellerait au Roi de Dale, qu'une fois engagé, les Elfes le sont jusqu'à la mort si il le fallait. L'Elfe attendant la réponse de Brand à son discours, s'approcha de son fils Bard II et le regarda mystérieusement avant de lui sourire et de revenir vers Brand. Thranduil retira la chaine de son cou et montra au Roi du peuple Bardides l'émeraude dans le creux de sa main. Alors le Roi Elfe, la vit... La sagesse de Brand. Il la vit dans son regard fixant Thranduil dans son armure elfique en mithril.

    Contenu sponsorisé

    Re: Le Roi des Sylvains à Dale

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 27 Juin - 5:31