Une mission pour Adunaphel [FLASHBACK]
RSS
RSS





 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesrèglementS'enregistrerCarte du jeuConnexion



Partagez|
Sauron Le Grand
Afficher Infos
Féminin Date de naissance : 20/01/1990
Date d'inscription : 28/09/2014
Age : 27
Messages : 192

Feuille de personnage
Pièces: 0 PO
Équipement:
Armée recrutée:
MessageUne mission pour Adunaphel [FLASHBACK] Mer 29 Oct - 22:25
Cela faisait des jours qu’Adunaphel était cantonné à Minas Morgul. Ces autres frères Nazgûls l’étaient également, même si, de temps en temps, ils étaient envoyés en mission d’inspection dans l’un des bastions du Mordor, histoire de contrôler si les Orcs ne faisaient pas trop de dégâts… Pour passer le temps, il « s’amusait » avec les prisonniers encore vivants dans les cachots mais, à force de ne faire que ça chaque jour qui passait, ils moururent l’un après l’autre si bien que les geôles étaient à présent presque vides ! Le Roi-Sorcier était aux abonnés absents, de même que le Maître lui-même. S’il ne voyait pas chaque jour le Roi-Sorcier à Minas Morgul, Adunaphel aurait pensé que Sauron fomente quelque chose de maléfique avec son bras-droit.

Mais il n’en était rien et les interrogations du Nazgûl restaient toutes sans réponses. Il avait alors prit l’habitude de s’enfermer dans ses quartiers au premier niveau de Minas Morgul. Là il s’était mit à faire des plans de construction. En effet, la dernière fois qu’un de ces frères avait vu le Maître, il était revenu disant que le Seigneur Noir envisageait peut-être la construction d’une nouvelle forteresse en Mordor. Ce n’était là qu’un projet de la part du Tout-Puissant, mais selon toutes vraisemblances, le projet aboutira un jour. Toutefois, quelle sera la taille de ce nouveau bastion, son emplacement, son nom de même que le futur architecte du projet… tout ceci était encore flou. Pour ce faire bien voir du Seigneur Ténébreux, Adunaphel avait donc décidé de prendre les devants et de commencer à établir des plans de construction de cette fameuse nouvelle cité.Il était en plein travail lorsqu’il fût dérangé par une créature qu’il détestait particulièrement. Il se demandait d’ailleurs qui pouvait bien l’apprécier et ce que le Maître lui trouvait. Car son visiteur imprévu n’était autre que la Bouche de Sauron. Il avait reconnu sa démarche et le cliquetis de son armure approchant dans le couloir qui menait à ses quartiers. Il fit mine de ne rien avoir entendu et tenta de se reconcentrer dans son travail. La Bouche de Sauron entra dans la pièce sans même frapper à la porte, ce qui ne fit qu’augmenter le degré d’énervement d’Adunaphel. Ne lui accorda aucune attention, il poursuivait son travail tandis que le Numénoréen Noir lui parlait :

LA BOUCHE DE SAURON "Salut à toi Seigneur Adunaphel. J’apporte un message pour toi de la part du Maître. Il me fait dire de te rendre sur le champ à Barad-dûr où il t’attend dans les plus brefs délais. Notre Roi a une grande mission pour toi… "

Relevant la tête, mi-mécontent de devoir parler à cette abjection de la nature, mi-heureux de se savoir convoquer par Sauron Le Grand, Adunaphel rétorqua :

ADUNAPHEL "Pourquoi le Maître t’envoie TOI alors que je peux très bien sentir seul s’il a besoin de moi ?."

LA BOUCHE DE SAURON "J’ai à faire ici…"

Regardant les ébauches de plans dessinés par le Nazgûl, le sourire de la Bouche s’étira démesurément :

LA BOUCHE DE SAURON "Toujours aussi prévenant à ce que je vois… Pourquoi crois-tu que le Maître te choisira pour un projet qui, pour l’instant, ne le préoccupe pas autant que ce qu’il s’apprête à te confier ?"

ADUNAPHEL "J’ai dans l’espoir qu’ainsi, je serais épargné de devoir subir ta présence pendant un temps."

LA BOUCHE DE SAURON [riant] "On ne se débarrasse pas de ma présence aussi facilement, Adunaphel, tu devrais le savoir… Si tu ne veux pas courroucer le Maître, je te conseille de te dépêcher… Je vous rejoindrais lorsque ma tâche ici sera terminée…"

Se levant avec quelque hâte plus pour ne pas décevoir Sauron que par obéissance envers son Porte-Parole, Adunaphel rangea ses croquis et quitta la pièce, sans un regard, un geste ou un mot pour le Numénoréen Noir…

Adunaphel avait donc été appelé à Barad-dûr il y a une heure environ. Pourquoi était-il convoqué? Il ne le savait pas mais l'appel était urgent et il sentait le Maître pressé. Connaissant la grande patience de Sauron, il abandonna ce qu'il était en train de faire et qui était bien moins important que de répondre à l'appel de Barad-dûr et demanda son cheval. Aux écuries de Minas Morgul, il croisa Le Sénéchal Noir qui revenait d'une inspection routinière à Durthang et à Morannon. Vu son comportement particulièrement violent envers le Snaga qui s'occupait de desseller sa monture, il en déduit que sa mission ne s'était pas très bien passée.

ADUNAPHEL "Tu reviens bien énervé de ta mission mon ami..."

LE SENECHAL NOIR "Cette stupide vermine Orc est la pire des calamités. S'ils ne constituaient pas la base de nos armées, j'irais convaincre le Maître de les éradiquer de la surface de la Terre du Milieu.. Mais je vois qu'on selle ton Pur-Sang. Où vas-tu?"

ADUNAPHEL "Je me rends là où le seul et véritable pouvoir réside en ce monde."

LE SENECHAL NOIR "Le Maître t'a appelé? Je le trouve particulièrement préoccupé ces temps-ci... Peut-être vas-tu en apprendre les raisons... Dis-lui de ma part que les problèmes à Durthang sont réglés et que la Porte Noire est bien gardée."

ADUNAPHEL "Je n'y manquerai pas."

Posant une main sur l'épaule du Nazgûl, Adunaphel rejoignit son destrier qui, entretemps, était prêt à partir. Une fois en selle, il dirigea son cheval vers la porte arrière de Minas Morgul, celle donnant sur l'intérieur des Terres du Mordor. Lorsqu'il les eut passé, il lança son Pur-Sang Numenoréen Noir au galop en direction de la haute Tour Noire dont le sommet disparaissait parmi les nuages. Après deux heures de galop ininterrompu, il arriva à destination et, bien qu'il y était déjà venu maintes fois, il ne pouvait s'empêcher d'admirer l'architecture de Barad-dûr, si puissante, si parfaite.. À l'image de son Seigneur.. Jetant sans un mot les rênes de son cheval aux Snagas de services dans les écuries, il commença à monter les marchés menant à l'imposante porte d'entrée de la forteresse maléfique. Il sentit immédiatement la puissance qui y régna et sentit également la présence du Maître. De toute évidence, il l'attendait dans son bureau. C'est donc là qu'Adunaphel se rendit, sentant le pouvoir du Maître du Mal grandir en lui au fur et à mesure qu'il approchait de lui.

Lorsqu'il fut devant la porte de la pièce, celles-ci s'ouvrirent d'elles-mêmes pour lui présenter son Maître, Sauron Le Grand, assis derrière une imposante table à étudier une grande carte dépliée devant lui.

SAURON LE GRAND "Je t'attendais Adunaphel. Approche."

Adunaphel s'inclina et présenta ses respects au Seigneur des Ténèbres. Il s'avança jusqu'à la table et regarda la carte posée devant son Maitre. Il ne l'a reconnu pas tout de suite, habitué qu'il était à s'intéresser plus à la carte du Gondor ou de celle de l'ensemble de la Terre du Milieu. Celle-ci représentait surtout des montagnes. Deux emplacements représentants des cités se distinguaient du reste de la carte.

SAURON LE GRAND "Voici l'ancien Royaume magique d'Angmar. Si je t'ai fait appeler, c'est pour que tu t'y rendes. J'ai eu vent du début de la reconstruction du Royaume d'Arnor. Nul doute que lorsque ces gueux auront terminé, ils n'hésiteront pas à marcher sur l'Angmar. Leur couardise les motivera dans leur marche, car qu'y-aurait-il de plus simple que d'attaquer une cité en ruines? Je veux que tu t'y rendes et que tu fasses renaître cette grande forteresse du Nord, capitale d'Angmar."

ADUNAPHEL "Sauf votre respect Mon Seigneur, ne serait-ce pas là une mission pour le Roi-Sorcier?"

Sauron levant lentement la tête et fixa son regard sur le Nazgûl. Ce dernier comprit immédiatement qu'il venait de dire une bêtise. L'air devint lourd et pesant. Entre ces dents, Sauron laissa échapper ces mots plein de colère:

SAURON LE GRAND "Le Roi-Sorcier me déçois énormément. Si je te charge de cette tâche, c'est parce que je sais que tu ne me décevras pas...ce qui n'est pas le cas du Roi-Sorcier..."

Adunaphel ne savait que dire et quoi penser, en entendant les paroles amères du Maître envers son bras-droit.

ADUNAPHEL "Pardonnez-moi Mon Seigneur.. Je n'étais pas à ma place.."

Sauron baissa la tête à nouveau sur la carte d'Angmar et, presque aussitôt, la pièce retrouva son atmosphère de départ, pesante, certes, toujours en présence du Maître, mais l'air était beaucoup moins lourd. Sauron resta ainsi pendant plusieurs minutes; Adunaphel, quant à lui, n'osait plus ouvrir la bouche. Il attendit donc patiemment que le Maître le congédia, maintenant qu'il savait le fond et la forme de sa mission ô combien importante. À ce moment, Sauron se redressa:

SAURON LE GRAND "Entre."

La porte s'ouvrit aussitôt et laissa entrer dans la pièce la Bouche de Sauron. La créature salua Adunaphel de la tête et se rendit aux côtés de Sauron. Il avait avec lui une feuille de parchemin, un encrier ainsi qu'une plume noire.

SAURON LE GRAND "J'ai quelque chose à te dicter."

Le Numenoréen Noir sourit dévoilant toutes ses dents jaunâtres et alla prendre place derrière Sauron, devant une petite table dans le coin de la pièce, éclairée par la lueur vacillante d'une seule et unique torche accrochée au mur.

LA BOUCHE DE SAURON "Je vous écoute Mon Roi."

Alors, en Langue Noire, Sauron dicta un message court mais empreint d'une lourde signification pour son futur public:

SAURON LE GRAND "Au Peuple d’Angmar,

qu’il se relève de ses cendres et qu’il reconstruise la grande cité de jadis qu’est Carn Dum. Un tel vestige de l’ancien temps ne peut rester ainsi à l’abandon alors que je nourris de grands projets pour cette région, aussi éloignée soit-elle de mon Royaume. En mon absence ainsi qu’en celle de votre ancien Roi, le Roi-Sorcier d’Angmar, vous devrez tous obéissance au Nazgûl Adunaphel. Il supervisera la reconstruction de l’ancien Royaume de la Magie. Cela commencera à Carn Dum. J’ordonne à présent que chacun d’entre vous se mette à la tâche. Adunaphel a reçu mes ordres et vous répartira dans la reconstruction comme je l’ai ordonné. Travaillez promptement et, dans un mois, Carn Dum sera à nouveau sur pied et l’Arnor tremblera…comme au temps jadis…

Sauron Le Grand.
"


Adunaphel avait littéralement bu les paroles de Sauron et, lorsque l'encre fut sèche, la Bouche vint apporter le message redigé à Sauron qui, après l'avoir relu, y apposa sa signature. La Bouche reprit le parchemin comme s'il s'agissait de la plus précieuse relique d'Arda et l'enroula soigneusement avant d'y apposer le sceau du Mordor. Puis le Numenoréen Noir tandis le parchemin à Adunaphel, ainsi qu'une petite bourse dans lequel on pouvait entendre de l'argent raisonné:

LA BOUCHE DE SAURON "Seigneur Adunaphel... Je pense que vous allez en avoir besoin.."

Adunaphel prit le parchemin des mains de la sinistre créature et ouvrit la bourse. Elle contenait effectivement de l'argent, une assez grande somme selon toute vraisemblance.

SAURON LE GRAND "Cette argent pourrait te servir à la dure tâche qui t'attend...Tu sais à présent ce que j'attends de toi. Ne me déçois pas. Dans un mois, j'exige que la forteresse du Nord soit entièrement reconstruite et opérationnelle. Maintenant va."

Adunaphel s'inclina:

ADUNAPHEL "Mon Seigneur.."

Il sortit à reculons de la pièce lorsqu'il se souvint du message que Le Sénéchal Noir voulait qu'il transmette au Maître. Il revint alors devant Sauron:

ADUNAPHEL "Le Sénéchal Noir vous fait savoir que l'inspection de Durthang et de Morannon est terminée et que la Porte Noire est bien gardée, Mon Maître.."

Sans un regard envers son Serviteur, le Seigneur Ténébreux dit "Bien" puis fit s'ouvrir les portes de la pièce, signifiant au Nazgûl de le laisser seul à présent. Adunaphel s'inclina profondément devant le Maître puis disparut dans les couloirs de Barad-Dûr, laissant le Porte-Parole du Mordor qu'était la Bouche de Sauron seul avec le Maître. C’est presque en courant qu’il se rendit aux écuries et se mit à fouetter les esclaves aussi violemment que l’avait fait Le Sénéchal Noir un peu plus tôt dans la journée. Il avait mit environ deux heures pour faire le trajet entre Minas Morgul et Barad-dûr à l’aller. Avec les violents coups d’éperons qu’il donnait à sa malheureuse monture, il réduisit ce temps de moitié et fût à Minas Morgul une heure après être parti de la Tour Noire. Il sauta à terre et dit à un esclave de tuer son destrier et de lui en trouver un autre rapidement, le sien ayant les flancs complètement ouverts et en sang des suites du mauvais traitement du Nazgûl. Il s’était déjà enfoncé dans les couloirs angoissants de la Cité Morte lorsqu’on abattit son Pur-Sang et qu’on commençait déjà à se jeter sur le cadavre, tant la viande fraîche était rare en ce lieu...
Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Sujets similaires

-
» Mission pour l'espion» Mission pour passer le temps» Une mission pour changer la face d'Haïti !» Mission Rang D: Sur les traces de l'Hokage» Une mission pour un Regalia
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux RPG : L'Âge des Héros :: Le Mordor :: Plateaux de Gorgoroth :: Barad Dûr-