Le Seigneur des Anneaux RPG : L'Âge des Héros

    [FlashBack]La rencontre avec Le Mal

    Partagez
    avatar
    Gorkil

    Masculin Date d'inscription : 23/10/2014
    Messages : 43
    Localisation : Moria

    Feuille de personnage
    Pièces: 5.600 PO
    Équipement:
    Armée recrutée:

    [FlashBack]La rencontre avec Le Mal

    Message par Gorkil le Ven 24 Oct - 23:03

    On a voulu rencontrer le Grand Sauron afin d'unir son Royaume au puissant Mordor et ainsi survivre face à l'alliance des Hommes. On a parcourut de la route avec près de deux cent Gobelin pour nous protéger. Une fois devant les portes, on s'arrête et on parle bien fort.
    "Je suis Le Grand Roi de la Moria, Gorkil le Terrible. Je demande à voir le Grand et magnifique Sauron."

    Le temps d'attente est approximativement égal à trente minutes avant que les portes ne s'ouvrent.
    On pénètre dans le pays noir. Autant dire qu'on est pus que content, ici il y a pas de soleil, la lumière ne nous aveugle pas. Parce que pour venir jusqu'ici... Cela a prit trois nuits ! C'était long et ennuyant. Mais revenons au Mordor, les Orques entraînent le cortège jusqu'à une grande tour. Immense, noire, maléfique; on sent une atmosphère pesante et pourtant bénéfique pour nous. On est portés sur une planche de bois et on sent nos sous-fifres se fatiguer sous notre poids... Eh bien qu'il poursuivent !
    C'est alors que l'on pénètre dans une salle immense. Sauron est là, au fait de sa puissance. On descend de sa planche et on s'incline.
    "Oh grand Sauron, divinité de cette terre. Je suis le Roi de la Moria, Gorkil le Cruel; je viens vers vous en ce jour pour vous supplier humblement un accord entre le puissant Mordor et le Royaume Gobelin. Je me soumet face à vous ô grand Sauron."

    Les vermines à l'arrières s'inclinent aussi, avant le départ, on leur à fait le topo: On va voir le Dieu de cette terre, celui qui peut tous nous tuer en un simple geste.

    "Je vous demande ô majesté, une alliance, des accords selon les termes qui vous conviendront."
    avatar
    Sauron Le Grand

    Féminin Date de naissance : 20/01/1990
    Date d'inscription : 28/09/2014
    Age : 27
    Messages : 192

    Feuille de personnage
    Pièces: 0 PO
    Équipement:
    Armée recrutée:

    Re: [FlashBack]La rencontre avec Le Mal

    Message par Sauron Le Grand le Jeu 30 Oct - 22:03

    Au pied de Barad-dûr se trouvait un petit baraquement où étaient posté les Gardes de Barad-dûr, de grands Numénoréens Noirs à l'habit noir et rouge et aux grandes et longues lances de fer forgé noir. Shalkor était l'un d'entre eux. Il venait, ainsi que tout ces autres camarades (une vingtaine en tout) de recevoir leur paye. Celle-ci variait et était plus ou moins élevée selon les services rendus et surtout, selon la qualité de ces services. Si bien que souvent avait lieu des règlements de compte entre les Numénoréens Noirs eux-mêmes. En effet, tout les moyens étaient bon pour recevoir le plus d'argent possible ce qui leur permettait ensuite d'aller améliorer leur équipement ou de s'acheter de nouvelles armes. Shalkor estimait qu'il avait fait un bon mois de travail et que son salaire serait conséquent.

    Lorsque la Bouche de Sauron vint leur apporter à chacun leur bourse, il constata que la sienne était particulièrement lourde. Il s'empressa de la mettre dans une de ses poches profondes de son armure, avant que d'autres s'aperçoivent que sa bourse était bien remplie. Puis il suivit la Bouche de Sauron lorsque la créature les quitta, son tour de garde allant bientôt commencer. Il se posta donc devant les grandes portes de Barad-dûr et attendit, content de savoir qu'il était certainement l'un des mieux payés de son régiment. Deux heures passèrent jusqu'à ce qu'il vit arriver au loin un cavalier Warg à toute vitesse. Celui-ci venait le prévenir qu'à Morannon se trouvait toute une délégation de Gobelins attendant de pouvoir entrer en Mordor, leur "Roi" voulant parler au Seigneur Ténébreux. Shalkor lui dit d'attendre ici le temps d'aller prévenir le Maître. S'empressant de rejoindre la Salle du Trône où se trouvait Sauron. Bien qu'il était habitué à sa présence, le voir lui faisait toujours peur et l'angoissait terriblement, tant il ne savait pas comment Il pouvait réagir... En entrant dans la Salle, il le vit assis sur son trône, immobile, impassible...

    Sauron se trouvait dans la grande salle d’audience où il y avait également son trône. Assis dans cet imposant siège fait de métal noir et de fer forgé aux décorations macabres, Sauron attendait. A le voir ainsi, on pouvait presque penser qu’il était une statue tant il ne bougeait pas. Nul mouvement de respiration, nul mouvement de la tête, il restait là, impassible. Mais en réalité, son esprit était en pleine activité. Il songeait à tout et particulièrement à une cité en ruine loin dans le Nord de la Terre du Milieu. Il songeait également à Dol Guldur et à la présence, toujours grandissante, des Elfes Sylvestres. Il songeait au faible Gondor, Royaume à présent à portée de sa main. Il n’avait qu’à l’étendre un peu et la déchéance de ce peuple aurait lieu. Mais il fût dérangé par un garde Numénoréen Noir. Sans bouger le moins du monde, il le regarda faire sa révérence et l’écouta, malgré son agacement d’être ainsi dérangé.

    SHALKOR, GARDE DE BARAD-DUR "Mon Seigneur, pardonnez mon intrusion mais l’on rapporte qu’une grande délégation d’environ 200 Gobelins se présente en ce moment-même à Morannon. Leur Roi, un certain Gorkil, est avec eux. Il demande à être reçu par vous, mon Roi… "

    Il resta incliné, ses yeux fixant le sol, pendant toute son annonce, car il ne pouvait regarder le Seigneur Ténébreux en face. En réalité, peu de personnes le pouvaient, à l’exception des autres grands Seigneurs du Mal, comme les Nazgûls. Autrement, il était très rare que quiconque n’osa jeter ne serait-ce qu’un bref regard à Sauron, de peur d’être foudroyé par son regard et par son esprit pénétrant. Sauron avait écouté son messager, bien qu’il n’en laissait rien paraître. Après une quinzaine de minutes, il prononça ces mots :

    SAURON LE GRAND"Faites-les entrer. Je recevrais cependant uniquement leur Roi. Il est hors de question que cette salle soit souillée par la vermine Gobeline. "

    SHALKOR, GARDE DE BARAD-DUR "Bien Mon Seigneur."

    Il refit une profonde révérence et quitta la salle à reculons. Il fit ensuite passer le message jusqu’à Morannon par le biais de signaux relais qui permettaient de communiquer plus rapidement entre la Tour Noire et la Porte Noire, ainsi qu’avec Minas Morgul au besoin. C’est ainsi que Gorkil, ainsi que toute sa troupe d’accompagnement, put pénétrer dans le Royaume du Mordor et fût conduite à Barad-Dûr. Leur chemin leur fût certainement beaucoup plus agréable que tout leur périple en Terre du Milieu depuis la Moria, sous la lumière du soleil. L’absence de l’astre lumineux sur ses terres ne pouvait que leur être bénéfiques. Ils mirent plusieurs heures à rejoindre Barad-Dûr car la forteresse était assez éloignée de la Porte Noire, plus que ce que l’on pouvait penser de prime abord. Lorsqu’ils furent enfin arrivés à destination, des Snagas vinrent avec des planches de bois sommaires et proposèrent au Roi de la Moria de l’amener ainsi porté devant Sauron Le Grand. Quant à Shalkor, le Garde Numénoréen Noir, il fit comprendre très rapidement que le reste des Gobelins devra attendre leur Roi dans le grand corridor d’entrée,  Sauron ayant donné son accord pour voir uniquement le Roi des Gobelins, et non toute sa troupe. Gorkil prit place sur les planches de bois et regarda amusé les Snagas souffrir sous son poids tout en le portant vers la salle où se trouvait le Maître du Mal.

    Lorsqu’ils furent arrivés devant la salle, les deux Gardes Numénoréens Noirs en faction devant les portes leur dirent d’attendre quelques instants, le temps d’aller prévenir le Seigneur Noir de l’arrivée de son hôte. Deux minutes passèrent, tout au plus, avant que les portes ne s’ouvrent en grand, laissant passer les Snagas à bout de forces portant Gorkil. Sauron se trouvait toujours assis sur son trône. Il n’avait pas bougé depuis que Shalkor était venu le prévenir de l’arrivée de la délégation de la Moria. Les Snagas posèrent les planches sur le sol aussi délicatement que possible, puis se retirèrent à reculons, ainsi que Shalkor, laissant Gorkil seul dans la pièce avec, en face de lui, le Dieu vivant sur la Terre du Milieu.

    GORKIL, ROI DE LA MORIA "Oh Grand Sauron, divinité de cette Terre. Je suis le Roi de la Moria, Gorkil le Cruel ; je viens vers vous en ce jour pour vous supplier humblement un accord entre le puissant Mordor et le royaume Gobelin. Je me soumets face à vous, ô grand Sauron. "

    Il fit une courte pause, histoire de reprendre son souffle et, certainement, de contrôler sa peur, puis poursuivit :

    GORKIL, ROI DE LA MORIA "Je vous demande, ô Majesté, une alliance, des accords selon les termes qui vous conviendront. "

    Sauron écouta attentivement le discours de Gorkil. En son for intérieur, il n’était pas très enclin à unir sa puissance et les forces du Mordor aux Gobelins, créatures qu’il jugeait d’une incroyable bassesse. Mais il n’en dit rien et répondit plutôt à Gorkil , se penchant légèrement en avant:

    SAURON LE GRAND "Ainsi dont, vu ta présence et ton titre, le Royaume Gobelin des Monts Brumeux serait réunifié… Voilà une nouvelle intéressante… "

    Il se leva et contempla Gorkil de toute sa hauteur, amplifié par celle de l’estrade sur laquelle se trouvait son trône.

    SAURON LE GRAND "Il est difficile de signer un accord, même commercial, entre les Monts Brumeux et le Mordor ; nos deux Royaumes étant éloignés l’un de l’autre… Cependant… j’accède à ta demande en échange d’une autre…..faveur…. "

    Là-dessus, il commença à descendre doucement de l’estrade, chacun de ses pas faisant trembler le sol et soulevant des volutes de poussières. Son regard était fixé sur la créature qui se trouvait devant lui. Il savait qu’il n’aurait pas besoin d’user de sa force, de ses pouvoirs et de l’intimidation pour amener le Roi des Gobelins à répondre par l’affirmative à sa propre requête. C’est ainsi que lorsqu’il parla à nouveau, sa voix était étonnamment douce et calme :

    SAURON LE GRAND "J’ai un projet qui me tient à cœur et qui sera bientôt concrétisé. Le Royaume du  Nord, le Royaume d’Angmar, va être reconstruit. Cela commencera aux ruines de Carn Dum. Je vais y envoyer l’un de mes fervents Serviteurs afin de mettre en place l’immense chantier de reconstruction que cela signifie. Lorsque la forteresse sera reconstruite, le Royaume d’Angmar sera à nouveau proclamé et géré par moi-même depuis le Mordor. A ce moment-là, je pourrais envisager un accord commercial et militaire avec le Royaume Gobelin des Monts Brumeux à une condition : les forces qui seront en présence à Carn Dum, puis en Angmar de façon plus générale, auront le droit de passage parmi toutes les cités et cavernes des Monts Brumeux qui t’appartiennent. Elles pourront circuler librement et ainsi rejoindre plus rapidement la forteresse de Dol Guldur et, plus loin encore à l’Est, le Mordor. Accepte ma requête et je signerais un pacte commercial. Accepte ma requête et tu recevras un soutien armé en cas de besoin, que ce soit du Mordor, depuis Dol Guldur ou depuis le Royaume d’Angmar. Bien entendu, à mon appel, tes troupes devront se tenir prêtes à entrer en guerre et celles-ci auront également le droit de se rendre librement en Angmar. Mais cela uniquement si tu acceptes mes conditions… Autrement, je ne te retiens pas une seconde de plus devant moi. "

    Il prononça cette dernière phrase de façon très menaçante et en élevant la voix, ce qui résonna entre les murs nus et noirs. Tout en parlant, il avait tourné autour de Gorkil et s’en était à présent retourné sur son trône. Il laissa le Roi des Gobelins réfléchir à sa proposition et, mentalement, il appela son Favori, son plus fidèle Serviteur avec son bras-droit, le Roi-Sorcier. Gorkil ne pouvait pas le remarquer, si bien qu’il eut l’air quelque peu surpris  lorsque les portes derrière le trône de Sauron s’ouvrirent, portes qu’il semblait ne pas avoir remarqué. De ces portes s’avança une créature dont la renommée n’avait plus besoin d’être faite, tant elle était connue et redoutée en Terre du Milieu. Cette créature, c’était la Bouche de Sauron, une créature anciennement Homme de Numenor, dont l’apparence fût complètement modifiée au fils des années passées auprès du Maître du Mal et de la pratique intensive de la sorcellerie. La Bouche de Sauron s’avança jusqu’au Maître avec son horrible sourire toujours plaqué sur son visage. Il jeta un regard qu’on ne pouvait voir sous son heaume étrange au Roi des Gobelins et se plaça aux côtés de Sauron :

    LA BOUCHE DE SAURON "Vous m’avez fait mander mon Maître ? "

    Sauron tourna légèrement la tête vers son Porte-Parole et Favori, et parla à voix basse en Langue Noire :

    SAURON LE GRAND "Prépare le contrat entre le Mordor, le Royaume d’Angmar et le Royaume Gobelin ainsi qu’un étendard et fais-en deux exemplaires. . Une nouvelle alliance se profile…"

    LA BOUCHE DE SAURON "Il sera fait selon vos désirs… "

    Le Numénoréen Noir déchu s’inclina puis disparut aussi soudainement que lorsqu’il était arrivé, non sans jeter un autre regard mauvais au Gobelin, accompagné d’un sourire malicieux. Sauron attendit encore quelques instants puis s’adressa à nouveau à Gorkil :

    SAURON LE GRAND "Lorsque tu partiras, tu recevras un étendard ainsi qu’un contrat proclamant l’alliance entre le Royaume du Mordor, le Royaume d’Angmar et le Royaume Gobelin des Monts Brumeux. Quand la reconstruction de Carn Dum sera achevée, l’intendant de la forteresse et mon représentant officiel en Angmar viendra te faire parvenir un message t’annonçant que le Royaume d’Angmar et sa capitale sont à nouveau sur pieds. J’espère que ta volonté de t’unir au Mordor sera toujours aussi forte que tu le proclames aujourd’hui, autrement…… [il se pencha en avant et parla d’une voix où l’on pouvait clairement sentir toute sa malveillance] je te ferais amèrement regretté, à toi et à tout tes semblables, d’être venu me dérangé aujourd’hui…"

    L’air était devenu lourd alors que Sauron parlait et la pièce, déjà sombre auparavant, était encore plus sombre sur ces derniers mots. Lentement, il s’adossa à nouveau dans son trône, posant ses bras sur les accoudoirs et fit ouvrir les portes de la salle d’audience. Les Gardes firent entrer à nouveau les Snagas avec leurs planches pour raccompagner le Roi jusqu’à sa délégation. Près des gardes se tenait également la Bouche de Sauron, un rouleau de parchemin dans les mains ainsi qu’un étendard.

    SAURON LE GRAND "Remercie-moi pour le temps que je t’ai accordé aujourd’hui puis reprends la route vers les Monts Brumeux et attends-y mon messager."

    Les Snagas se placèrent de part et d’autre du Roi des Gobelins et attendirent, tout comme leur Roi et Dieu, que Gorkil prennent la parole avant de le porter jusqu’au rez-de-chaussée, où l’attendait ses 200 Gobelins ayant fait le voyage avec lui.
    Spoiler:
    102 lignes sous Word
    avatar
    Gorkil

    Masculin Date d'inscription : 23/10/2014
    Messages : 43
    Localisation : Moria

    Feuille de personnage
    Pièces: 5.600 PO
    Équipement:
    Armée recrutée:

    Re: [FlashBack]La rencontre avec Le Mal

    Message par Gorkil le Sam 8 Nov - 0:15

    Vous imaginez la peur du Roi ? Remettons les choses au clair. Gorkil, seul avec en face de lui Sauron, rien que le mot Sauron exprime déjà tous les arguments. Ils se regardent, du moins c'est ce que le Semi Troll pense puisqu'il ne peut voir les yeux du "Dieu".
    On respire vite, l'atmosphère est très différente des Monts Brumeux et de la Moria. Pourtant, on a un petit moment de joie lorsque le Seigneur des ténèbres accepte et surtout semble satisfait des projets, nos projets de réunification des Monts-Brumeux. Ah oui, on est très fier. Il accepte donc les termes, si on le pouvait, on danserai ! On chanterai aussi ! Mais là... là on se contente de garder la tête basse en imaginant à peu près ce qui peut être bien pour nous... Ou pas. Le commerce... Des armes mais pas grand chose d'autre à premières vues, par contre l'aide militaire est très bonne pour nous. Pour cela, il faut prendre l pays du froid au nord, Angm machin. Dans sa petite cervelle, le Roi pensait et essayer de voir le très bon côté des choses mais ne trouvait pas le mauvais, pour lui tout était bon. Sauron veut une aide militaire contre une aide militaire. Cela semble normal et puis au pire, on peut encore se débrouiller pour que notre armée soit en auxiliaire. Boh aller, on est d'accord. Notre voix n'a rien de provoquant, on veut rester humble face à lui pour pas finir jeté depuis le sommet de la tour.
    " J'accepte tous vos termes ô grand Seigneur de cette Terre. C'est un immense honneur pour moi et mon peuple de signer un tel traité. Mes forces sont à votre service et les cavernes des Monts Brumeux vous ouvrent leurs portes. Vos troupes trouveront des sentiers sûrs où ils pourront se reposer et se ravitailler "

    L'emplacement de ces Monts sont en plein centre de la Terre du Milieu, des montagnes où en apparence il n'y a personne, où l'on peut passer pour aller de l'Arnor à Mirkwood... Mais en réalité, des milliers de troupes se créent et se forment dans ces souterrains. Plus de soldats que dans n'importe quelle autre armée, tous prêts à déferler sur une ville ou un Royaume pour le piller et le brûler. Sauron tourne autour de nous, on a peur mais on est aussi émerveillé; il fait trembler les murs et le sons de son armure nous rappelle des récits anciens que quelque Humains citent avant de mourir.
    Une créature entre, marmonne ressort, puis revient quelques minutes plus tard avec les contrats. on nous permet de se relever, ce qu'on fait mais avec difficulté de par notre poids.
    "Seigneur, le Royaume Gobelin sera toujours prêt à vous servir. La grâce que vous m'avez faite en me permettant de vous rencontrer afin de parlementer sur ces accords vous ais mille fois remerciée. Votre temps ne sera pas perdu Seigneur."

    On a à nouveau la peu au ventre en remontant sur nos planches et écrasant les Snagas. On ne peut s'empêcher d'esquisser un sourire de malice en voyant ces pauvres esclaves se démener pour porter la masse de graisses et d'os que nous sommes.

    Contenu sponsorisé

    Re: [FlashBack]La rencontre avec Le Mal

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 25 Mar - 1:02