Le Seigneur des Anneaux RPG : L'Âge des Héros

    A genoux devant votre seigneur !

    Partagez
    avatar
    Saroumane le Blanc

    Masculin Date de naissance : 20/12/1998
    Date d'inscription : 27/09/2014
    Age : 18
    Messages : 120

    Feuille de personnage
    Pièces: 16 500 PO
    Équipement:
    Armée recrutée:

    A genoux devant votre seigneur !

    Message par Saroumane le Blanc le Ven 24 Oct - 18:55

    Les hommes de Dùn, habitants déchus du Rohan, chassés comme de vulgaires animaux par les rohirrims sous prétexte que ces derniers avaient reçus un bout de papier émis du Gondor qui avait jusque là tolérer la présence des Dunlendings, étant donné que les dùnedains avaient désertés la région, les laissant petit à petit s'installer. Mais les nouveaux arrivants bouleversèrent l'équilibre et donnèrent la chasse aux Dunlendings afin de les repousser en dehors du Rohan et ils furent refouler jusqu'en Enedwaith, dans leurs terres d'origine. Depuis, les hommes du Pays de Dùn voue une haine farouche envers les « Forgoil », surnom donné aux rohirrims signifiant littéralement « Têtes de Pailles ». En 2758, soit un peu moins de trois ans plus tôt, un chef Dunlending, un dénommé Wulf unifia les siens et redora leur blason en menant une violente guerre contre le Rohan, prenant Edoras où il se fit couronner Roi tandis que son rival, Helm mourrait dans la forteresse qui porte désormais son nom. Mais cet âge d'or fut rapidement chassés par Fréalaf qui devint le nouveau roi non sans avoir humilié une fois de plus ce peuple de guerriers farouches. Mais cet événement permit à Saroumane d'obtenir les clés d'Orthanc étant donné que la garnison devenait de plus en plus favorable à ses voisins barbares qui composaient d'ailleurs une partie de ses rangs. Sans le vouloir, l'Intendant Beren allait donner les moyens nécessaires au magicien Blanc pour qu'il prépare la grande guerre qui arrivait à grands pas et qui s'abattrait sur les peuples libres telle un raz de marée innarrêtable. Tous pensaient voir un amis en Saroumane mais peu connaissait la vérité, le magicien blanc n'était plus aussi bénéfique qu'autrefois, il avait été corrompu par l'Ennemi et nul ne pourrait s'opposer à l'union des deux tours, ni le royaume décadent du Gondor, ni les arrogants paysans du Rohan.

    Les premières étapes du plan de Saroumane avaient été engagés, chaque jour des orques et des gobelins en provenance des Monts Brumeux venaient se mettre au service de la Main Blanche, ils venaient servir leur nouveau Dieu, celui qui leur permettra de se venger des affronts qui leur fut fait. Munis ainsi de ces nouveaux ouvriers et soldats, Saroumane pouvait espérer avancer dans ses projets, non seulement il augmentait l'insécurité dans l'Enedwaith et sur la grande route mais aussi dans la trouée du Rohan. Saroumane gagnait également de la chair à canon qu'il lui sera aisé de sacrifier à l'avenir mais également qui lui sera bien utile pour faire tourner la future et grandiose Industrie d'Isengard ! Mais le maître d'Orthanc ne s'arrêtera pas là dans sa quête de pouvoir et de destruction contre les peuples libres, non, il compte allait bien plus loin en choisissant de rallier à lui un nouveau peuple, un peuple qu'il lui sera aisé de convertir à sa toute puissance, un peuple qui ne rêve que d'une chose : mettre fin au Royaume du Rohan et récupérer leurs terres ancestrales. Les Habitants du Pays de Dùn deviendront des auxiliaires de choix pour les forces d'Isengard et ils se battront avec fougue et colère contre ces misérables paysans qui habitent de l'autre côté de l'Isen et qui prétendent à la civilisation.

    Saroumane avait déjà rallié à lui des tribus Dunlendings qui pillaient avidement la vieille route du sud et la trouée du Rohan et qui seraient prêt à se battre pour lui le moment venu. Mais il devait passer au niveau supérieur, il devait montrer qu'il pouvait soumettre TOUT les habitants de ces terres sauvages. Et dans cette optique, Saroumane avait choisi de se rabattre sur un des plus puissants clans qui régnaient sur ces terres, celui qui gouvernait la grande cité de Wulfsburg : le Clan des Wulfs. Et en cela, il sera aidé par les agissements des dùnedains du nord qui pensaient pouvoir s'incruster en Enedwaith sans conséquences alors qu'en réalité, par leurs arrogantes interventions, ils facilitaient les plans d'Orthanc et par conséquent : ils provoquaient leur propre chute en pensant protéger leurs compatriotes humains. L'actuel chez de ce clan, Wùlf, second du nom avait accepté une rencontre avec ce mystérieux Magicien Blanc dont nombre de ses conseillers ne disait que du bien, le lieu de la rencontre avait été convenu : il s'agirait d'une petite clairière non loin des monts brumeux, à l'est de Wulfsburg sur un terrain neutre qui conviendrait par conséquent, parfaitement bien à un tel rendez vous, ce dernier resterait à jamais dans les annales Dunlendings comme le jour où ils auront rejoins Saroumane le Blanc dans sa future guerre contre les peuples libres, le jour où ils commenceront à retrouver leur âge d'or.

    Le chef des sauvages se rendit sur le lieu en question avec quelques temps d'avance, il était accompagné par de nombreux hommes de dùn, ses gardes, ses conseillers, totalisant environ une vingtaine de personnes, de quoi le défendre en cas de piège ou de combat contre une autre tribu. Alors que le groupe patientait depuis plusieurs minutes, un guerrier en armure vint interrompre leurs discussions, attirant l'attention de tout le groupe qui pensait avoir affaire à un ennemi des leurs, sans doute un de ces chasseurs de tête qui grouillaient un peu partout... Mais ce qui attira l'attention du chef dunlending, c'était le petit sac que tenait l'homme, ce dernier le vida alors sous leurs yeux, laissant tomber, une, non deux, trois... quatre ! Oui, quatre têtes ensanglantés furent jetées au pied du groupe de dunlendings tandis qu'une voix s'éleva d'un peu plus loin alors qu'un vieillard tout vêtu de blanc fit son apparition :

      [Saroumane le Blanc, Maître de l'Isengard, Chef du Conseil Blanc et Dieu des Uruk-Hai] Voici le présent qu'apporte l'Isengard au clan des Wulfs, voici les têtes de quatre des dùnedains qui ont massacrés vos pilleurs.
      [Wùlf II, Second du Nom et Chef de la Tribu des Wulfs] Ainsi donc vous êtes le mage blanc, celui que mes conseillers appellent « Saroumane », d'après leurs dires, vous seriez en mesure de m'aider. Dites moi, Saroumane le Blanc, comment pourriez vous venir en aide au clan des Wulfs et au peuple du Pays de Dùn ?
      [Saroumane le Blanc, Maître de l'Isengard, Chef du Conseil Blanc et Dieu des Uruk-Hai] Sachez, Wulf II que je partage votre haine et votre dégoût pour ceux qui se font appeler les rohirrims, ces paysans éleveurs de chevaux qui vivent dans la paille. Ceci n'est qu'un exemple de ce dont je suis capable de faire, bientôt l'Isengard se lèvera et sa colère s'abattra sur le peuple du Rohan, il ne tient qu'à vous de choisir, rejoindre la Main Blanche dans sa guerre ou rester ici, dans ces terres où l'on vous a exilé à vous lamenter sur votre malheur et à penser à votre gloire passée ? Votre ancêtre Wulf était un grand guerrier, il a vaincu le Rohan, mais il est mort et aujourd'hui même, je vous propose de réitérer son exploit !
      [Wùlf II, Second du Nom et Chef de la Tribu des Wulfs] Vos propos sont alléchants et je serais enclin d'accepter votre proposition mais les rohirrims ont renforcés leur frontière orientale, ils sont forts désormais et comment pensez vous réussir à les vaincre ? Avec de simples bandes d'orques qui pillent les caravanes et la Trouée du Rohan ?
      [Saroumane le Blanc, Maître de l'Isengard, Chef du Conseil Blanc et Dieu des Uruk-Hai] Sachez que les moyens que j'emploierais seront un coup fatal pour les peuples libres. Nous agirons au moment où le Peuple du Rohan s'y attendra le moins, tandis qu'ils se prélasseront dans leur décadence, nous nous préparerons à les abattre une bonne fois pour toute. Je vous aiderais à augmenter l'étendue de vos pillages, grâce à mon aide, vos guerriers reviendront plus victorieux que jamais et ils seront sans cesse mieux préparés pour la bataille finale. Wùlf II, héritier de Wulf, accepterait vous de me rejoindre dans la lutte contre le Rohan, allez vous reprendre la place qui revient de droit à votre peuple, voulez vous obtenir votre vengeance contre les paysans de l'autre côté de l'Isen ? Allez vous faire couler le sang pour le Main Blanche ? Êtes vous prêt à la dernière guerre du peuple de Dùn, êtes vous prêt à remporter la victoire ?!


    Le sauvage recula de quelques pas face à la puissance de la voix de Saroumane, il se retournera vers ses conseillers, nombreux d'entre eux étaient déjà acquis à la cause de la Main Blanche et ils n'eurent aucun mal à approuver la proposition de leur interlocuteur. Wùlf dégaina alors un couteau et se retourna en direction du maître d'Orthanc puis le mettant la lame dans une de ses mains, il fit couler son sang sur le sol avant de montrer sa main à Saroumane et de s'exclamer d'une voix ô combien touchante et solennel afin de conclure la rencontre :

      [Wùlf II, Second du Nom et Chef de la Tribu de Wulfs] Ainsi sera, nous nous battrons pour Saroumane !


    Et les sauvages s'en allèrent dans leurs cris de... sauvages ? Tandis que Saroumane congédia le mystérieux guerrier et s'en retourna vers Orthanc, le sourire aux lèvres, car ses plans venaient de faire de nouveaux progrès et les peuples libres venaient de perdre un peu plus de terrain face à son mystérieux ennemi. Le Peuple de Dùn se battra pour le Magicien Blanc et nul ne pourra s'opposer à la colère des Dunlendings, surtout pas les paysans du Rohan.

    /// 77 Lignes \\\

      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep - 9:15