Le Seigneur des Anneaux RPG : L'Âge des Héros

Forum TEST LSDS
 

Partagez|

[Quete Grade] Histoire au coin du feu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Masculin
Date de naissance : 05/03/1989
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 28
Messages : 153
Localisation : Bordeaux la magnifique.



Feuille de personnage
Pièces: 930 PO
Équipement:
Armée recrutée:

MessageSujet: [Quete Grade] Histoire au coin du feu. Mar 21 Oct - 20:37

[hrp]
Ce RP fait suite à "Chasse au troll".
[HRP]

Il regarda partirent les trois Hobbits avec un sourire de tendresse au visage. Voilà bien trois bonhommes dont il entendrait surement à nouveau parler. Car il avait vu en eux la fibre qui faisait les braves et il ne doutait pas qu’au futur, il se ferait à nouveau embarquer dans une quelconque aventure plus enthousiaste que réfléchis.
Mais pour l’heure il était las. Lorsque les Hobbits était venu le trouver au Poney Fringant, il venait d’arriver avec l’espoir de quelques jours de repos. Au final, la troupe avait pris la route dès le lendemain. Cela faisait désormais des mois que Numenil était sur la route, allant d’incendie en incendie pour éteindre les flammes. La vie n’était pas une sinécure pour les seigneurs du nord. Surtout depuis qu’ils vivaient cacher.

Seulement avant le repos, le rôdeur avait encore des choses à faire. Il devait mettre son or à l’abri pour un usage futur. Puis rendre le cheval à l’écurie de Bree.

Alors il tira la bride de son cheval et changea de direction. Les hobbits n’étaient déjà plus visible, ayant passé les portes. Lui mis le cap au nord. Vers l’ancienne capitale de l’Arnor et de l’Arthedain. La trésorerie des Dunedain commencé à être confortable. Avec ce nouvel ajout, ils pourraient bientôt entreprendre ce qui resterait dans les chroniques comme étant la restauration du  royaume d’Arnor.

Il passa la nuit en pleine forêt et n’atteignis le lac Evendim que le lendemain. Sur place, il attacha le poney et s’en alla à pied. Il y avait toujours des pièges en place dans les alentours. Ainsi chaque rôdeur de passage pouvait trouver facilement de la nourriture.

Il inspecta plusieurs collets, aucun n’avait de proie. Et surtout ils semblaient tous avoir été fraichement remis en place. Sans doute n’était-il pas seul ! Alors il revint sur ses pas et s’en alla retrouver sa monture.
Alors qu’il s’en approchait, Numenil remarqua une silhouette qui se tenait aux côtés du cheval. La silhouette été grande et portait le même type de manteau que lui. Alors le fils de Pelendrir s’approcha.

« Salut à toi ami. Je suppose que c’est toi qui as la prise des pièges. Partagerais-tu un repas avec l’uns de tes frères ? »


Le rôdeur près du cheval fit volteface et Numenil reconnu Halbarad. Ce dernier, reconnaissant à son tour son ami, eut un sourire de soulagement.

« Nom d’un balrog, fils de Pelendrir, ou étais-tu passé ? Cela faisait des jours et des jours que nul n’avait de tes nouvelles et nous nous inquiétons. Et voilà que tu ressurgis comme revenant d’outre-tombe avec un cheval et un petit trésor de pièces d’or ! C’est avec plaisir que nous partagerons le repas mais en échange je réclame une histoire car visiblement, tu en as une à raconter. »


Numenil eut un sourire las.

« Avec joie je te raconterais l’histoire. Mais dans l’immédiat, j’ai faim et je suis las. Préparons la pitance ! »

« Pour la lassitude, j’ai ce qu’il te faut. J’ai croisé il y a deux jours des elfes en partance pour l’ouest. Nous avons partagé un repas et ils m’ont fait cadeau d’une gourde de leur nectar ! Prends. »

Et il lui tendit une gourde. Numenil la saisit sans hésitation, sachant ce qu’elle contenait : De l’eau aux reflets d’or et à la fraicheur toujours intacte. Il but une gorgée et sentit aussitôt sa lassitude s’envolée. Alors il se mit au travail.

Pendant qu’Halbarad préparer les lapins, Numenil rassembla du bois. Puis il prit son briquet et de l’amadou dans ses affaires. Il installa le futur foyer comme il fallait et, en quelques secondes, produisit le début d’un bon feu de camp.

Lorsque les flammes furent satisfaisantes, ils mirent deux lapins à griller. La cuisson eut lieu en quasi silence, Halbarad respectant la fatigue de son ami. Ils mangèrent rapidement et Halbarad n’y tenant plus, il dit.

« Alors, ami ! Me raconteras-tu le fin mot de l’histoire ? D’où vient cet or ? Ou étais tu ? »

« J’étais à la chasse au troll. Et cet or est le juste paiement de mes services. »

Halbarad eut une mine indescriptible de stupeur et son compagnon du soir rit de bon cœur.

« J’étais sûr que tu ferais cette tête. Alors laisse-moi te raconté ! A mon retour de l’Enedwaith, je décidais de prendre quelques repos à Bree. Seulement, alors que je sirotais ma première pinte au Poney Fringants, apparurent trois hobbits… »

Il lui raconta toute l’affaire avec maints détails, insistant bien sur la forte impression que lui avaient faits les trois Hobbits et sur les signes manifestes de leurs bravoures respectives. Au moment où il en venait à expliquer comment il avait pu se débarrassé du troll, il dégaina son épée, portant la lame brisée au jugement d’Halbarad à titre de preuve. Ce dernier inspecta la lame, impressionné.

« Je te savais brave mais point fou, Numenil. Combattre un troll au corps à corps ! Et seul, qui plus est. Voilà qui va fortement accroitre ta renommée déjà non négligeable. A partir de ce jour, je te nomme Numenil Chasseur de Troll ! »

« C’est trop d’honneur. Je ne l’ai point tué et dois ma propre survie à la chance. Appel moi plutôt Numenil empale les pieds ! Mais trêve de plaisanterie, je crains que l’Angmar ne se réveille. Je n’en ai pas la preuve formelle mais j’ai cru sentir les relents du mal par là-bas. Et il y avait dans cette caverne des trésors de bien plus grandes valeurs que cette argent, j’en suis certain. Halbarad, nous devrions assemblée une compagnie et partir en éclaireur dans l’extrême nord ! »

« N’ai crainte, je partage ton avis. Et j’y entends l’initiative, la sagesse et le courage qui font de toi le grand homme que tu es. Le plaisir de te voir sain et sauf été si grand que j’en ai oublié avoir une chose pour toi. »

Il sortit de sa sacoche un brassard portant l’emblème de l’Arnor.

« Numenil, sur ordre de notre suzerain, avec mon plus parfait assentiment et au nom de tes actes, j’ai l’honneur de t’annoncer que tu seras connu désormais comme étant l’un des Capitaines des Dunedain. Lorsque la guerre viendra tu siégeras donc au conseil de ton roi et tu commanderas une partie de ses forces à la bataille. Félicitation, Capitaine Numenil, fils de Pelendrir, ami des Hobbits, protecteur de la Comté et Chasseur de Troll ! »

Et le cœur de Numenil s’emplit de liesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Quete Grade] Histoire au coin du feu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le coin du Mestre: histoire de Westeros
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Le bon coin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux RPG : L'Âge des Héros :: L'Arnor et la Comté :: Arthedain :: Evendim :: Annúminas-